Un curieux incident retarde M Chiappe

En 1928, Marc Cariou, pilote à Air Union, habite Antibes tandis qu’en 1931 il se sera installé à Gignac, l’escale d’Air Union ayant été déplacée d’Antibes à Marignane en 1929. Joseph de Kerimel, mon père, parle de lui à plusieurs reprises dans les lettres qu’il adresse à ma mère tout au long de l’année 1928. Le 28 septembre 1928 il lui fait part d’un curieux accident survenu à l’hydravion piloté par Cariou, sans doute un Léo 13.

Ce jour là Cariou vient d’arriver à Ajaccio en provenance de Tunis. M Chiappe arrive-t-il lui aussi de Tunis ? Je ne saurai l’affirmer. En tout cas, il doit repartir avec cet appareil pour rejoindre Antibes où il est évidemment attendu par toutes les autorités : « le Sous-Préfet de Grasse – le maire d’Antibes – quantité d’autres personnalités »  précise mon père. Mais l’appareil a rencontré des problèmes lors de l’amerrissage et, de surcroît, la météo n’est pas bonne. Aussi le voyage est-il reporté au lendemain. Dans sa lettre, mon père détaille les circonstances de l’incident : je lui laisse la parole.

Charles-Guy

 » M. Chiappe était ravi de son voyage et a adressé depuis une carte de remerciements au patron, carte fort bien tournée du reste – Ce voyage a été retardé par un accident survenu à l’appareil venant de Tunis-

Figures-toi que Cariou en arrivant à Ajaccio, manque la barque qui se présente au devant de l’appareil pour lui passer un filin (un bout !) il remet son moteur en route, fait un tour et revient – mais quand il veut arrêter son moteur la commande ne répond pas – il sort de son poste pour fermer le robinet d’arrivée d’essence – mais l’appareil continuait évidemment sa route et se dirigeait vers les quais – le pilote voit cela – rebondit à son poste et manœuvre pour éviter l’obstacle – il y réussit mais attrape par l’aile gauche une vedette et brise l’aile- il est rejeté de ce fait et l’autre aile vient s’abîmer sur le quai.

Le pauvre se fait des cheveux depuis, tu penses !-

Aussitôt averti de cela, M. Fl. fait partir un autre appareil d’ici – mais le temps était assez mauvais et le pilote jugea plus prudent de ne pas revenir le soir-même – Ce fut donc le lendemain matin  (mercredi) que le voyage fut fait – Tu peux te rendre compte grosso modo du nombre de coups de téléphone que j’ai dû donner à toutes les huiles, qui devaient venir ici d’abord à 3h, ensuite vers 6 h … etc »             Joseph

Notes – Jean Chiappe né à Ajaccio le 3 mai 1878 était alors préfet de police de Paris. Il trouvera la mort en Méditerranée le 27 novembre 1940 avec Guillaumet, Reine, Le Duff, Franques, Montaubin et le capitaine Nicolas. Leur appareil a été mitraillé par un chasseur italien et non par un anglais comme le dit l’encyclopédie Encarta

M. Fl. : il s’agit de Sébastien Flamanc, directeur d’Air Union à Antibes (voir son Portrait)

Question :  Quelqu’un a-t-il connu Marc Cariou ou ses enfants ?

6 Réponses à “Un curieux incident retarde M Chiappe”

  1. Gérard FAURE dit :

    Bonjour M. De Kerimel,

    Vous avez fait un très bon travail, et original.

    Concernant Marc CARIOU, La Provence du 12 Décembre a publié un article sur ce pilote. A votre disposition si besoin.

    Je pense qu’une petite coquille s’est glissée dans votre article, au § Notes, sur la date de naissance de Jean CHIAPPE.

    D’autre part, votre site pourrait intéresser le Musée de l’Hydraviation de Biscarosse, qui organise en Mai 2010 une grande manifestation pour le Centenaire de l’Hydraviation.

    Cordialement,
    Gérard FAURE – 13 Vitrolles

  2. pdlaviation dit :

    Merci beaucoup de votre appréciation et de vos propositions.
    En lecteur attentif vous avez repéré une erreur grossière – que je n’avais pas vue ! – et que je viens de corriger. Jean Chiappe est né en 1878, le 3 mai.
    Je suis preneur de l’aricle sur Cariou qui a dû habiter Gignac.
    Cordialement
    Charles de Kerimel

  3. Anonyme dit :

    Bonjour
    je connais l’adresse de son petit fils ‘sil est d’accord je vous la transmettrai

    salutation

  4. cariou f dit :

    Bonjour a tous,
    Marc Cariou était mon grand père, une superbe maquette lui appartenant fait partie d’un don au musée de Biscarosse.
    Un souvenir émouvant pour ce grand pere que je n’ai pas connu est une table de jeu dans son domicile marseillais,toujours d’actualité,ou venait s’asseoir pour jouer aux cartes ses amis guillaumet et saint ex….
    cordialement.

  5. pdlaviation dit :

    Comme je serais heureux de rencontrer le petit fils de Marc Cariou !
    A bientôt ? à Marseille ?
    CG de K

  6. cariou f dit :

    Bonjour Monsieur de Kerimel

    Je n’habite pas Marseille mais Quiberon(56);la maison de Marseille étant toujours occupée quelques mois dans l’année par mon père,le docteur Cariou,lequel me fait savoir qu’il a été scolarisé a la Viste avec l’un de vos frère. Je serais bien evidemment très heureux de vous rencontrer,mon père dispose de quelques articles de journaux complementaires.
    Je vous invite, si vous le voulez bien ,a me contacter grace a mon adresse mail.
    Bien cordialement.
    Frédéric Cariou

Laisser un commentaire