Présentation

Les Pins”, chemin des Cibles, le Pas-des-Lanciers, commune de Saint-Victoret.

Je suis né là, sous les avions, il y a 75 ans.

aroportbd134.jpg 

Sans que j’en aie conscience, les avions ont accompagné mon enfance. Leur bruit, leur silhouette, leur nom. Je levais les yeux pour les voir passer, rasant la cime des pins. 

A la table familiale j’entendais des histoires d’avions et l’on évoquait régulièrement des noms de navigants : Parayre, Gloux, Sarrazin, Méresse, Mermoz, Saint-Ex, Deloustal, Codos, Delage, Bernard, Le Duff, Kersual, Viré … Les noms de personnages connus de tous, ou d’autres, moins célèbres.

Ceux qui s’affairaient autour des avions n’étaient pas oubliés, les agents du trafic, les manœuvres, les mécaniciens, les chauffeurs …

Certains d’entre eux habitaient le quartier, ils étaient mes voisins, et il m’est arrivé de jouer avec leurs enfants. D’autres habitaient plus loin, au village de Saint-Victoret, à Marignane, ou encore à Gignac. Mon père les connaissait tous, bien sûr, puisqu’il les rencontrait sur les pistes ou sur la digue du port.

Ce blog  est consacré à ces hommes et à ces femmes : “mes voisins”. De 1920 à 1950, ils ont contribué à faire naître l’aviation civile et ont été les acteurs de son développement.  

1920-1950 : l’époque héroïque, à mes yeux tout au moins, celle des “pionniers”.

Charles-Guy de Kerimel

Laisser un commentaire